Open post
homophobie foot evra

Rouge Direct réagit : l’homophobie de Patrice Evra ne passera pas !

Dans une vidéo Snapchat publiée sur Twitter le 18 mars, Patrice Evra, ancien capitaine de l’Equipe de France de Football, tient de propos injurieux et grossiers à l’encontre de Jérôme Rothen et de l’équipe du Paris Saint-Germain suite à sa défaite contre Manchester United.

«   Même mon cousin, il a la rage, il sait : Paris, vous êtes des pédééés ! des pédééés, je le dis! Ici c’est des hommes qui parlent ! On a mis l'équipe D, même pas l'équipe C. Les petits qui ont joué, ils nettoyaient mes chaussures, ils n'ont même pas encore de sperme... »

Pour Monsieur Evra, les homosexuels ne sont pas des hommes. Ces propos homophobes et haineux sont extrêmement graves et appellent des sanctions. Ils s’inscrivent dans un contexte d’aggravation des violences contre les LGBT et ne font que les nourrir. L’impunité pour les homophobes doit cesser.

Rappelons également que Monsieur Evra était capitaine de l’Equipe de France lors de la Coupe du Monde 2010, de triste mémoire. Le Rapport « Karam » du ministère des Sports de 2013 indiquait à propos de l’homophobie : « On retrouve ces dérives au plus haut niveau sportif, comme en témoigne un ancien international de l’Equipe nationale de football : l’un des joueurs de l’équipe de France de football, que les rumeurs désignent comme homosexuel, fait régulièrement l’objet de plaisanteries douteuses. Et pendant la Coupe du Monde de 2010, l’un de ses co-équipier lui tapotait l’épaule pendant l’entraînement : « ça va la tapette ? » ou « ça va la folle ? »  (pièce jointe). On comprend mieux la banalité et l’impunité de tels comportements pourtant punis par la loi avec un capitaine lui-même auteur de propos homophobes.

Le Collectif Rouge Direct a interpellé la Direction du Paris Saint-Germain pour les inciter à engager une action en justice contre l’auteur de ces propos.

Nous saisirons quoi qu’il en soit la justice dans cette affaire nauséabonde, qui démontre à nouveau à quel point le football est gangrené par l’homophobie et qu’un plan d’action est urgent pour lutter réellement et efficacement contre ce fléau.

Site internet Rouge Direct
Sur Facebook
Sur Twitter
Contact presse: 06.81.33.44.09
Open post
observatoire homophobie foot

Actes homophobes dans le football en France : à quand un simple Observatoire ?

L’organisation "Kick It Out" vient de rendre public un Rapport qui alerte sur une explosion du nombre d’actes racistes et homophobes dans le football anglais (+ 75% dans le football professionnel).

Nous dénonçons depuis quelques mois une recrudescence des actes homophobes dans le football en France, sans réaction du Ministère des Sports, de la Fédération Française de Football et de la Ligue de football professionnel.

Le Rapport sur la situation explosive en Angleterre nous rappelle l’absence totale d’Observatoire des discriminations dans le football en France.

Les dernières données publiées par le Ministère des Sports sont celles du Rapport de l’association Paris Foot Gay, rendu en 2013.

Laura Flessel, Ministre des Sports, a indiqué en mai 2017 que la lutte contre l’homophobie serait sa « priorité ». En 2012, alors Présidente du « Comité permanent de lutte contre les discriminations », elle indiquait qu’un « observatoire chargé de recenser les différents dispositifs déployés à l’échelle du territoire par une multiplicité d’acteurs (fédérations sportives, clubs, collectivités, sponsors…), pour lutter contre les dérives discriminatoires dans le sport, est également en cours de réflexion. »

Six ans de réflexion plus tard, nous attendons toujours du concret dans le recensement des actes de discrimination dans le foot et le sport en général. Un simple Observatoire contribuerait enfin à la lutte, la prévention et la sanction des actes racistes et homophobes.

Face à l’urgence, nous attendons enfin des réponses claires et fortes contre l’homophobie, qui n’a sa place ni dans le foot, ni dans le sport ni ailleurs.

Contact Presse: 06 81 33 44 09

Open post
Une article Médiapart lutte contre l'homophobie dans le sport

Lettre ouverte à Madame Laura Flessel sur l’homophobie dans le sport via Mediapart.fr

Laura Flessel, nouvelle ministre des Sports, annonce que la lutte contre l'homophobie dans le Sport sera l'une de ses priorités. Notre Collectif Rouge Direct, lanceurs d'alerte contre l'homophobie dans le Sport, constate un niveau d'homophobie alarmant, comme l'indique également le dernier Rapport annuel de SOS Homophobie. L'heure n'est plus aux annonces mais aux actes concrets.

Madame la Ministre,

Suite à votre nomination comme Ministre des Sports, une invitation presse a été diffusée le 18 mai dernier portant le message suivant : « La lutte contre l’homophobie et la transphobie dans le sport sera l’une des priorités de l’action de la ministre ».

Notre Collectif Rouge Direct ne peut que se féliciter de cette annonce visant à faire de la lutte contre l'homophobie et la transphobie une des priorités du ministère de Sports.

Depuis la fin de l'année 2016, nous nous sommes en effet constitués en Collectif de lanceurs d'alerte contre l'homophobie dans le football et le sport en général. Nos récentes alertes ont été relayées entre autres par Onze Mondial, Marianne, France Info.

Rouge Direct n'est pas une association, ne cherche aucun financement et ne revendique que la recherche de mesures efficaces et innovantes contre l'homophobie dans le sport.

Notre combat s'appuie sur notre expertise (acquise depuis plus de 10 ans par ses membres) et la mise en évidence d'indicateurs, d'analyses, de faits concernant l'homophobie dans la pratique du football en particulier.

Ainsi nous vous rappelons que selon une enquête lancée par l'association Paris Foot Gay et parue en 2013, 41 % des joueurs de football professionnel et 50% des jeunes footballeurs en centres de formation déclarent des opinions hostiles aux homosexuels. Ce niveau d'homophobie est alarmant ... lire la suite sur médiapart.fr

Posts navigation

1 2