Open post
CSA homophobie

Le CSA met en garde Canal+ suite à la diffusion d’un chant homophobe de supporters de l’OM

Le CSA a répondu favorablement à notre saisine en adressant fin juin une mise en garde à la chaîne CANAL+ suite à la diffusion, le 5 février 2017, d'un chant homophobe de supporters de l'Olympique de Marseille.

Le 28 juin dernier, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a statué favorablement à la saisine effectuée par notre collectif & lanceur d'alerte contre l'homophobie dans le sport.

"... le caractère homophobe du chant des supporters était avéré et que sa diffusion, sans aucune distance, risquait de blesser des personnes et pouvait, perçue au premier degré, être de nature à nourrir des préjugés homophobes dans le sport." Le CSA - 28 juin 2017

Cet avis nous satisfait particulièrement car une Haute Autorité reconnait le caractère homophobe de ces chants de supporters récurrents dans les stades depuis des années.

  • Qu'attendent les instances du football français pour intervenir sur les autres délits à caractère homophobe dans les stades que nous avons déjà signalés comme des appels aux meurtres des gays ? (match TFC-OM du 9 janvier 2017 - voir notre alerte)
  • Qu'attend la Dilcrah pour saisir la LFP comme elle l'avait à juste titre, le 23 janvier dernier suite aux cris de singe contre Mario Balotelli lors de Bastia-Nice le 20 janvier ?

Concernant la diffusion par Canal+ d'un chant homophobe sur son antenne, nous avons pris nos responsabilités.

La ministre des Sports Laura Flessel, qui déclarait lors de sa prise de fonctions que la lutte contre l'homophobie dans le Sport serait sa "priorité", n'a même pas répondu à notre Lettre ouverte publiée fin mai sur Mediapart. Cela fait maintenant deux mois que nous lui avons adressée et elle ne semble ne pas y avoir prêté attention.

A quelques jours de la reprise du Championnat de France de fooball, ce recadrage du CSA est très important car il rend encore plus incompréhensible et inacceptable l'inertie et le silence des instances concernées (Ministère des Sports, LFP, FFF, Dilcrah) par les faits d'homophobie dans les stades.

Le collectif Rouge Direct contre l'homophobie dans le sport

 

Open post
homophobie ligue 1 foot

Rouge direct à l’impunité quotidienne dans les stades : « Il faut les tuer ces PD de Toulousains ».

Actualisé à 12h46 - le 12 janvier 2017

Notre collectif Rouge Direct vient de saisir le Ministère de l’Intérieur suite à la diffusion sur internet d'une vidéo à caractère homophobe et un appel au meurtre, prise lors du match de Coupe de France Toulouse Football Club contre l'Olympique de Marseille, qui s'est tenu le dimanche 8 janvier 2017.

Dans cette vidéo, on y voit clairement des supporters de l'OM qui scandent : "Il faut les tuer ces PD de Toulousains".

Alors que depuis le 21 décembre 2016, la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme à la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT ) a officiellement la possibilité d'agir sur les questions d'homophobie, nous lui demandons de saisir officiellement la justice.

Devant le silence assourdissant des instances du football français : FFF et LFP sur plusieurs affaires d'insultes à caractère homophobe dans les stades (comme la diffusion sur le site officiel du Paris Saint Germain d'une vidéo à caractère homophobe), nous demandons à la DILCRAH de saisir le Ministère des Sports, la Fédération Française de Foot et la Ligue de Foot Professionnelle afin que des sanctions exemplaires soient prises.

L'impunité quotidienne dans les stades, maintenant çà suffit !

A LIRE ÉGALEMENT :
> article Lesviolets.com "Il faut les tuer..." chantent les Marseillais !"

Open post
chants homophobes ligue 1 foot

Chants homophobes dans les stades de football : Rouge Direct contre l’impunité !

Le match opposant le Paris Saint-Germain à l'OGC Nice au Parc des Princes, samedi 10 décembre, a été marqué par un chant homophobe entonné par les supporters parisiens. C'est le Club de la Capitale lui-même qui a twitté une vidéo sous le titre : « Les supporters donnent de la voix ! » avant de la retirer un peu plus tard.
 
Nous dénonçons avec la plus grande fermeté ce chant qui constitue manifestement un délit à caractère homophobe.
 
Nous demandons au Paris Saint-Germain de faire toute la lumière sur ces faits qui appellent une enquête circonstanciée, en lien avec les forces de police en charge de la lutte contre le hooliganisme.
 
Nous demandons à la Ligue de Football Professionnel et à sa nouvelle Présidente, Nathalie Boy de la Tour, de se saisir de ces faits graves afin de prendre toutes sanctions réglementaires nécessaires et de se prononcer sur les suites pénales qui pourront être engagées contre les auteurs de ces faits.
 
Nous estimons en outre que le Paris-Saint-Germain n'est pas un cas isolé et que les supporters de l'Olympique de Marseille, parmi d'autres, se distinguent depuis longtemps dans le registre de l'homophobie, avec des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux en toute impunité.
 
Nous attendons de la Mairie de Paris (propriétaire du Parc des Princes et organisatrice des "Gay Games 2018") et du Ministère des Sports une réaction à cette manifestation grave d'homophobie dans le football. Nous pourrions alors croire à une quelconque capacité d'indignation et de mobilisation de leur part dans ce domaine.
 
L'équipe de Rouge Direct