lfp homophobie

#CartonRougeLFP : pour faire cesser par voie de justice ces actes homophobes

Aujourd'hui, 17 mai est la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie. Ironie du calendrier, c'est également le jour où le sélectionneur DidierDeschamps annonce la liste des 23 joueurs qui partiront défendre les couleurs de la France au mondial de football 2018, en Russie.

Le collectif Rouge Direct, anciennement Paris Foot Gay, lanceur d'alerte qui combat l'homophobie dans le sport, lance une action en justice contre la Ligue de Football Professionnel (LFP), afin que l’homophobie soit condamnée sur les terrains, et en tribunes.

"L’homophobie dans les stades et ailleurs, il faut que ça cesse !"

"L’homophobie dans les stades et ailleurs, il faut que ça cesse !" , clamait l’ancien président de la Ligue de Football Professionnel, Frédéric Thiriez, en 2011. Des paroles prononcées, et même une signature de la Charte contre l’homophobie, que cette même LFP ne déclinera jamais en plan d’actions concrètes.

Aujourd’hui, en 2018, rien n’a donc changé dans les stades de football : les chants homophobes n’ont jamais cessé et ont même fait leur grand retour au Parc des Princes.

Le « laisser-faire » face aux actes et aux propos homophobes reste la règle pour la LFP, chargée, par délégation de service public, de réglementer les compétitions de football professionnel en France, leur organisation et leur sécurité. Cette inaction est une faute grave qui autorise tous les débordements homophobes.

Le « laisser-faire » face aux actes et aux propos homophobes reste la règle pour la LFP.

Dans des pays voisins, comme l’Angleterre ou les Pays-Bas, les instances du football mettent en place des actions de lutte contre l’homophobie :

- la Fédération hollandaise de football a adopté une approche similaire à celle qui a permis d'éradiquer les chants antisémites des tribunes, et a modifié ses statuts pour que l'homophobie devienne en soi une base juridique pour des sanctions ;

- dans le championnat professionnel norvégien, en 2015, un arbitre a sanctionné d’un carton « rouge direct » un joueur qui avait proféré une injure homophobe à un adversaire.

Nous en sommes terriblement loin, et cela ne peut plus durer.

Le Collectif Rouge Direct et Stop Homophobie s’associent aujourd’hui pour une action inédite et historique : faire cesser par voie de justice ces actes homophobes jamais condamnés. Pour se faire, ils lancent une cagnotte GoFundMe afin de financer cette action en justice.

À tous ceux qui rejettent ce football et ses instances qui laissent les actes homophobes impunis, à ceux qui ne comprennent toujours pas que l'on ait attribué le mondial à un pays qui condamne l'homosexualité officiellement, à ceux qui ne supportent plus les campagnes de “sensibilisation”, le pink washing qui se succèdent sans rien changer, aidez-nous à mener ce combat judiciaire”, conclut Julien Pontes.

La balle est dans votre camp. Aidez-nous à financer cette action en justice !

#CartonRougeLFP

Julien Pontes, porte-parole du collectif est disponible pour répondre à vos questions sur simple demande.