Open post
tribune contre l'homophobie

Nous avons encore une chance de sauver le football de la haine, du racisme et de l’homophobie

Je travaille dans le milieu du football depuis presque 20 ans. Je connais tout ou presque de ses parts d’ombres. Mais quand je vois le racisme ou l’homophobie continuer à envahir les tribunes, j’ai souvent honte.

Contribution de Bruno Godard pour le Collectif Rouge Direct

Comme journaliste et auteur, je travaille dans le milieu du football depuis presque 20 ans. J'ai vu l'envers du décor, je n'ai plus aucune illusion sur ce monde. Je connais tout ou presque de ses parts d'ombres, de ses misères et de ses renoncements. Mais j'aime toujours ce sport, plus que tout, car il a fait de moi l'homme que je suis. Alors quand je vois le racisme ou l'homophobie continuer à envahir les tribunes, j'ai souvent honte. Mais je veux me battre car je sais que nous avons encore une chance de sauver le football de la haine. De toutes les haines.

Je suis de cette génération qui allait voir des matchs dans des stades gangrenés par les skinheads et le racisme. Au début, on se sentait un peu seuls à faire le coup de poing contre ces décérébrés car les clubs ne prenaient aucune sanction. Les hooligans formaient le noyau dur des supporters, ils étaient de tous les déplacements et certains dirigeants ou entraîneurs n'hésitaient pas à les manipuler pour asseoir leur pouvoir. Et puis, à force de dérapages de plus en plus violents qui ont fini par aboutir à des morts, les dirigeants du foot ont nettoyé les stades de ces dégénérés. Pas seulement par conscience politique ou sociale mais parce qu'ils ... lire la suite sur huffingtonpost.fr

Open post
racisme

Indignations légitimes face aux cris de singe … Les appels aux meurtres de « PD » attendront

Maj le 30/01

On pensait avoir tout vu tout entendu de la part des instances censées lutter contre l'homophobie dans le foot.

L'affaire de l'appel au meurtre homophobe de supporters de l'OM le 8 janvier dernier (« Il faut les tuer ces pédés de Toulousains ! ») confirme l'indolence des instances officielles censées agir contre les actes homophobes dans les stades.

Alors que la DILCRAH, en la personne du préfet Gilles Clavreul, n'a mis que 3 jours pour dénoncer et saisir (à juste titre !) la LFP après les cris de singe de quelques supporters de Bastia contre le joueur niçois Mario Balotelli le 20 janvier dernier, les appels au meurtre homophobe peuvent, en revanche, bien attendre.

Le Préfet Clavreul avait pourtant twitté le 12 janvier dernier en réponse à notre alerte sur cette vidéo : « On s'en occupe ». Pourtant, nous venons d'apprendre que la DILCRAH n'a pas pris la peine de conserver la vidéo qui avait indigné de nombreuses personnes (publiée sur le compte Twitter «@Thibzzinho» qui a été depuis supprimé).

Contactés avant-hier par la DILCRAH pour savoir si nous-mêmes disposions de cette vidéo (!), nous avons fait part de notre stupéfaction devant cette inversion des responsabilités et n'avons pu que constater l'écart de traitement des faits révélés il y a 15 jours.

 ***

> Rouge Direct a joué son rôle d'alerte en dénonçant ce "folklore" homophobe sur la plateforme PHAROS (Plateforme d'harmonisation, d'analyse, de recoupement et d'orientation des signalements) et attend toujours de la DILCRAH qu'elle communique enfin publiquement et saisisse la LFP de la même manière qu'elle l'a fait avec beaucoup de célérité pour les actes racistes (voir le lien).

 > Rouge Direct rappelle qu'une plainte avait été déposée par un supporter du TFC à la suite de ce délit. Il serait judicieux que la DILCRAH cherche à récupérer la vidéo incriminée dans ce cadre.

 > Rouge Direct dénonce à nouveau l'inégalité inacceptable de traitement au détriment des actes homophobes dans le foot de la part des instances d'observation, de contrôle, d'enquête et de sanctions.

 > Rouge Direct appelle à la mise en place des commissions d'observation indépendantes dans TOUS les stades.

 > Rouge Direct, lanceur d'alerte contre l'homophobie dans le sport, continuera de mettre en face de leurs responsabilités l'État et les autorités sportives pour le respect des règles et de la loi contre TOUTES les discriminations.

 > Rouge Direct réaffirme que l'époque où l’État et les autorités sportives se défaussaient de leurs responsabilités sur les associations et collectifs citoyens est révolue.

Open post
homophobie ligue 1 foot

Rouge direct à l’impunité quotidienne dans les stades : « Il faut les tuer ces PD de Toulousains ».

Actualisé à 12h46 - le 12 janvier 2017

Notre collectif Rouge Direct vient de saisir le Ministère de l’Intérieur suite à la diffusion sur internet d'une vidéo à caractère homophobe et un appel au meurtre, prise lors du match de Coupe de France Toulouse Football Club contre l'Olympique de Marseille, qui s'est tenu le dimanche 8 janvier 2017.

Dans cette vidéo, on y voit clairement des supporters de l'OM qui scandent : "Il faut les tuer ces PD de Toulousains".

Alors que depuis le 21 décembre 2016, la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme à la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT ) a officiellement la possibilité d'agir sur les questions d'homophobie, nous lui demandons de saisir officiellement la justice.

Devant le silence assourdissant des instances du football français : FFF et LFP sur plusieurs affaires d'insultes à caractère homophobe dans les stades (comme la diffusion sur le site officiel du Paris Saint Germain d'une vidéo à caractère homophobe), nous demandons à la DILCRAH de saisir le Ministère des Sports, la Fédération Française de Foot et la Ligue de Foot Professionnelle afin que des sanctions exemplaires soient prises.

L'impunité quotidienne dans les stades, maintenant çà suffit !

A LIRE ÉGALEMENT :
> article Lesviolets.com "Il faut les tuer..." chantent les Marseillais !"

Posts navigation

1 2 3