Open post
homophobie foot evra

Rouge Direct réagit : l’homophobie de Patrice Evra ne passera pas !

Dans une vidéo Snapchat publiée sur Twitter le 18 mars, Patrice Evra, ancien capitaine de l’Equipe de France de Football, tient de propos injurieux et grossiers à l’encontre de Jérôme Rothen et de l’équipe du Paris Saint-Germain suite à sa défaite contre Manchester United.

«   Même mon cousin, il a la rage, il sait : Paris, vous êtes des pédééés ! des pédééés, je le dis! Ici c’est des hommes qui parlent ! On a mis l'équipe D, même pas l'équipe C. Les petits qui ont joué, ils nettoyaient mes chaussures, ils n'ont même pas encore de sperme... »

Pour Monsieur Evra, les homosexuels ne sont pas des hommes. Ces propos homophobes et haineux sont extrêmement graves et appellent des sanctions. Ils s’inscrivent dans un contexte d’aggravation des violences contre les LGBT et ne font que les nourrir. L’impunité pour les homophobes doit cesser.

Rappelons également que Monsieur Evra était capitaine de l’Equipe de France lors de la Coupe du Monde 2010, de triste mémoire. Le Rapport « Karam » du ministère des Sports de 2013 indiquait à propos de l’homophobie : « On retrouve ces dérives au plus haut niveau sportif, comme en témoigne un ancien international de l’Equipe nationale de football : l’un des joueurs de l’équipe de France de football, que les rumeurs désignent comme homosexuel, fait régulièrement l’objet de plaisanteries douteuses. Et pendant la Coupe du Monde de 2010, l’un de ses co-équipier lui tapotait l’épaule pendant l’entraînement : « ça va la tapette ? » ou « ça va la folle ? »  (pièce jointe). On comprend mieux la banalité et l’impunité de tels comportements pourtant punis par la loi avec un capitaine lui-même auteur de propos homophobes.

Le Collectif Rouge Direct a interpellé la Direction du Paris Saint-Germain pour les inciter à engager une action en justice contre l’auteur de ces propos.

Nous saisirons quoi qu’il en soit la justice dans cette affaire nauséabonde, qui démontre à nouveau à quel point le football est gangrené par l’homophobie et qu’un plan d’action est urgent pour lutter réellement et efficacement contre ce fléau.

Site internet Rouge Direct
Sur Facebook
Sur Twitter
Contact presse: 06.81.33.44.09
Open post
chant homophobe video rouge direct

Homophobie dans le football : appel à témoignages pour mettre la pression sur la LFP

"Aider la Ligue"

Invité de l’émission "On se dit tout", notre porte-parole Julien Pontes a annoncé que la LFP lui avait répondu en juin avoir "des difficultés à matérialiser les faits sanctionnables et n’arrive pas à trouver la preuve qu'il y a des chants homophobes dans les stades."

Et Julien Pontes de lancer : "La LFP arrive à sanctionner les cris de singe dans les stades, et heureusement, mais elle n'arrive pas à le faire pour les chants homophobes. Donc on veut aider la Ligue."

Appel à filmer les chants homophobes dans le stades

Comment ? "On a besoin que vous nous apportiez des vidéos récentes de chants homophobes que vous pouvez tout simplement filmer avec un smartphone quand ils ont lieu dans un stade de football. Et ensuite, vous nous les envoyez".

Et de préciser : "On se chargera d'aider la LFP à sanctionner les chants homophobes qui sont punis par la loi." A terme, le collectif Rouge Direct souhaite poursuivre la LFP devant le tribunal administratif pour "défaillance".

Open post
lfp homophobie

#CartonRougeLFP : pour faire cesser par voie de justice ces actes homophobes

Aujourd'hui, 17 mai est la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie. Ironie du calendrier, c'est également le jour où le sélectionneur DidierDeschamps annonce la liste des 23 joueurs qui partiront défendre les couleurs de la France au mondial de football 2018, en Russie.

Le collectif Rouge Direct, anciennement Paris Foot Gay, lanceur d'alerte qui combat l'homophobie dans le sport, lance une action en justice contre la Ligue de Football Professionnel (LFP), afin que l’homophobie soit condamnée sur les terrains, et en tribunes.

"L’homophobie dans les stades et ailleurs, il faut que ça cesse !"

"L’homophobie dans les stades et ailleurs, il faut que ça cesse !" , clamait l’ancien président de la Ligue de Football Professionnel, Frédéric Thiriez, en 2011. Des paroles prononcées, et même une signature de la Charte contre l’homophobie, que cette même LFP ne déclinera jamais en plan d’actions concrètes.

Aujourd’hui, en 2018, rien n’a donc changé dans les stades de football : les chants homophobes n’ont jamais cessé et ont même fait leur grand retour au Parc des Princes.

Le « laisser-faire » face aux actes et aux propos homophobes reste la règle pour la LFP, chargée, par délégation de service public, de réglementer les compétitions de football professionnel en France, leur organisation et leur sécurité. Cette inaction est une faute grave qui autorise tous les débordements homophobes.

Le « laisser-faire » face aux actes et aux propos homophobes reste la règle pour la LFP.

Dans des pays voisins, comme l’Angleterre ou les Pays-Bas, les instances du football mettent en place des actions de lutte contre l’homophobie :

- la Fédération hollandaise de football a adopté une approche similaire à celle qui a permis d'éradiquer les chants antisémites des tribunes, et a modifié ses statuts pour que l'homophobie devienne en soi une base juridique pour des sanctions ;

- dans le championnat professionnel norvégien, en 2015, un arbitre a sanctionné d’un carton « rouge direct » un joueur qui avait proféré une injure homophobe à un adversaire.

Nous en sommes terriblement loin, et cela ne peut plus durer.

Le Collectif Rouge Direct et Stop Homophobie s’associent aujourd’hui pour une action inédite et historique : faire cesser par voie de justice ces actes homophobes jamais condamnés. Pour se faire, ils lancent une cagnotte GoFundMe afin de financer cette action en justice.

À tous ceux qui rejettent ce football et ses instances qui laissent les actes homophobes impunis, à ceux qui ne comprennent toujours pas que l'on ait attribué le mondial à un pays qui condamne l'homosexualité officiellement, à ceux qui ne supportent plus les campagnes de “sensibilisation”, le pink washing qui se succèdent sans rien changer, aidez-nous à mener ce combat judiciaire”, conclut Julien Pontes.

La balle est dans votre camp. Aidez-nous à financer cette action en justice !

#CartonRougeLFP

Julien Pontes, porte-parole du collectif est disponible pour répondre à vos questions sur simple demande.

Posts navigation

1 2 3 4